Les photos se passent du moindre commentaire.

zzz-cheval4 jpg h513 jpg 767

 

Nous vous prévenons d'ailleurs du caractère très choquant de celles-ci si vous parcourez notre diaporama. 

 

Alors qu'ils descendaient la Lesse, des inconnus ont sauvagement et gratuitement agressé trois chevaux aux alentours de 16h00 lundi dans une prairie de Pont-à-Lesse, à Dinant.

 

Bérengère Fayt, leur propriétaire, s'indigne et publie les photos du massacre sur Facebook.

 

Ses chevaux ont été emmenés au CHU de Liège où ils sont soignés mais comme l'explique Bérangère, leur pronostic vital est "très mauvais".

 

"Nous ne comprenons pas comment une telle violence est possible, je suis sous le choc et je veux retrouver les monstres qui ont fait ça."

 

D'après les premiers témoignages, un homme blond de taille moyenne a été aperçu en train de courir et de lancer des pierres dans le champ lundi après-midi.

 

 Il était vêtu d'un short et d'un t-shirt noir.

 

Il porte un tatouage en forme de cercle sur le bras.

 

Des enfants l'ont vu jeter des pierres.

 

Il apparaît qu'un complice attendait le malfaiteur dans un kayak sur la Lesse.  

 

Au vu des blessures, très importantes, l'un des chevaux a sans doute été frappé d'un coup de pagaye.

 

 "Pour Tibet, qui venait de rentrer pour couvrir Azzell, on pense à un coup de rame métallique ou de hache, pour Pokupka, des morceaux de pierre étaient dans la plaie.

 

Les ou les personnes ont tapé fort, avec détermination et un seul coup." écrit Bérengère sur son mur Facebook.

 

Choquée, la jeune femme a passé la nuit au CHU de Liège pour veiller ses chevaux.

 

"Pour Tibet, il y a une grande fracture sous l'orbite et l'ophtalmo doit se prononcer sur l'avenir de son oeil droit.

 Le nerf facial est très probablement sectionné, le canal lacrymal aussi, les lésions sont très profondes.

" nous explique-t-elle dépitée,

"Pour Poku, le crâne a explosé sous le choc et l'air passe par la cavité béante.

Il y a une perte osseuse de 15 cm"

 

La propriétaire appelle à tout témoignage qui permettrait de retrouver les auteurs.

Vous pouvez lui laisser un mail à l'adresse: faber.arabians@gmail.com ou contacter la police de Dinant en charge de l'enquête. (082/67 68 10)

La valeur des deux chevaux blessés (des pure-sang) est estimée à 30 - 35.000€.

 

Bérengère conclut son message par ces quelques lignes:

 

 "Priez pour nous, priez pour que leurs souffrances ne soient pas trop importantes, priez pour qu'ils puissent survivre et retrouver un confort de vie correct à nos côtés."

 

Adresse ci-dessous de l'article que vous pourrez lire dans le journal

 

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?